La Biographie

L'Environnement de l'Artiste

Artiste sculpteur plasticien, Jean-Luc Bibolini se passionne depuis très longtemps pour le travail de la matière sous toutes ses formes. Son talent, il l'a façonné avec les années et la multiplication des expériences sans savoir où cela l'entrainerait.

Né en 1968 à Marseille, obtient son premier CAP de mécanicien ajusteur soudeur, en 1987 il découvre ce qui l'anime : la précision. En 1994, il complète sa formation par un CAP de mécanique, puis vient le départ en 1997 pour le continent africain champ de tous les possibles, et s'exprime à travers des œuvres en structure composite, le prédisposant au poste de directeur technique d'une importante société de création de design industrielle en Côte d'Ivoire.

De retour dans l'hexagone, il expérimente les nouvelles technologies et à 35 ans se perfectionne pour une ultime formation de technicien supérieur en conception industrielle, avec une idée bien précise : dépasser les limites de la matière. Les premiers dessins découpés dans des tôles d'acier voient le jour, puis toute une entreprise, l'Atelier JLB, nait en février 2009 et propose la conception de décorations murales, mais dans la foulée il opte pour une carrière artistique car c'est là où il rayonne.

Autodidacte éthique, poète de la matière, artiste pragmatique et passionné, il travaille le bois, les métaux, les composites et utilise les matériaux de récupération. Rien n'échappe à sa frénésie créatrice. Artiste expérimental hors normes, de son imagination débridée il réalise des sculptures sur racine qu'il amalgame à d'autres matières pour donner l'expression recherchée, une symbolique onirique et spirituelle qui surgit du matériau brut. « Mes sources d'inspiration sont nombreuses, mais ma tendance de prédilection, tend à apporter à travers mes œuvres, un enseignement, une conduite, une façon de poser un regard critique ou éclairé sur notre société ».

L'acier le plus rugueux semble se plier avec volupté aux injonctions de l'artiste.

  Influencé par ses formations technologiques, il a développé son propre style en alliant l'art, la technologie et le sens de la finition. Pionnier dans la découpe figurative, il crée aujourd'hui des œuvres de toutes finesses au laser et plasma, qu'il oxyde ou imprime afin de révéler une forme, une illusion, ou faire passer un message. « Mon objectif est de repousser toujours plus loin les limites de l'acier, en réalisant des découpes d'une précision telle que le moindre détail d'un visage ou d'un objet soit reconnaissable. »

Le bois le plus commun semble se courber avec servitude vers une deuxième vie.

Qu'il observe une racine ou une souche, Jean-Luc Bibolini y voit un challenge à relever: Transformer son apparence en y amalgamant d'autres matières telles que le grès, le bronze, les composites... il sculpte un imaginaire contrasté de manière à faire apparaître ce qu'il a vu dans l'âme du bois. « La précision du détail fait partie de ma façon de voir les choses, mon perfectionnisme et ma persévérance viennent à bout de toutes les exigences ».

Tout dans son parcours de créateur révèle un imaginaire qui s'est frotté aux influences nombreuses, plasticiens, art ethnique et autres grapheurs. Chercheur d'émotions, créateur de style, Jean-Luc Bibolini est un fin observateur, car chacune de ses œuvres s'adresse à une sensibilité qui sommeille en chacun de nous, entre ces mains la matière devient style. Aventurier de la création artistique Jean-Luc Bibolini n'hésite pas à dénoncer ce qui le dérange dans notre société et de par le monde, il a un côté résolument rebelle qui le porte et le transcende. Sa sensibilité est en alerte et si aujourd'hui il s'épanouit pleinement dans son travail c'est en partie grâce à ses influences artistiques tels que Giacometti de par les formes longilignes de certaines pièces qui ont forcé son respect, Salvador Dali pour le côté imaginaire, onirique et surréalisme, Pablo Picasso pour la minutie, la force et l'énergie induites dans le mouvement.

Certains verront en lui un artiste expérimental, d'autres un artiste cosmopolite, mais ce qu'il aime avant tout, c'est partager sa passion avec le plus grand nombre, et ce plaisir, cette jubilation s'exprime dans chacune de ses œuvres.